négocier sans émotions

Négocier sans émotions

L’art de la négociation ne consiste pas à « combattre » votre interlocuteur, mais plutôt à trouver un terrain d’entente qui convienne aux deux parties. Toutefois, lorsqu’il s’agit de l’achat d’une maison, le processus d’achat peut devenir très émotif : le vendeur peut être attaché à sa propriété et l’acheteur peut être anxieux de finalement habiter la maison de ses rêves. Dans une transaction immobilière, il est donc important de connaître vos émotions et d’en tenir compte, mais il faut aussi les contrôler pour éviter de conclure une transaction désavantageuse.

Si vous n’êtes pas un négociateur chevronné, il existe quelques stratégies qui peuvent vous aider à conclure une transaction intéressante.

Posez des questions

Il est plus facile d’établir une stratégie de négociation et d’obtenir un juste prix si vous connaissez la situation du vendeur. Lors des visites, prenez le temps de discuter et notez toutes les caractéristiques de la maison, bonnes ou mauvaises, qui peuvent influencer le prix.

Il peut s’agir de l’emplacement, de l’état des lieux ou des travaux à venir, par exemple. Informez-vous aussi sur les circonstances entourant la vente : le vendeur est-il pressé de vendre, a-t-il reçu plusieurs visites, quelles sont les raisons de son déménagement, etc.?

Faites preuve de sérieux

Avant de visiter une maison, préparez une liste de questions pertinentes et n’hésitez pas à noter les réponses. Une attitude professionnelle vous permettra de mieux négocier, car le vendeur vous prendra au sérieux et sera plus disposé à trouver le juste prix de la propriété avec vous.

Prenez votre temps

Si vous croyez avoir trouvé la maison de vos rêves, la patience vous manque peut-être, mais elle reste votre meilleure alliée. Prenez le temps de réfléchir à votre achat, de peser les pour et les contre, de faire la liste des caractéristiques de la maison et de les comparer à la liste de vos besoins et de vos exigences.

Ayez aussi le soin d’étudier l’état du marché et d’analyser des propriétés comparables; cela vous donnera un bon point de repère pour évaluer si le vendeur vous fait une offre raisonnable.

Négocier en se basant sur des faits

Il est normal que le vendeur veuille vendre plus cher que le prix que vous souhaitez payer. Si vous voulez réussir à faire baisser le prix de la transaction, il vous faudra plus que des talents de persuasion.

En présentant à votre acheteur des faits concrets, vous aurez les arguments nécessaires pour négocier le prix de la propriété. Pour y parvenir, un rapport d’inspection est un outil très utile, puisqu’il vous permet d’établir de façon objective les défauts de la propriété et les coûts des travaux à venir. Une toiture à refaire ou des fenêtres à changer peuvent être un bon argument pour inciter le vendeur à baisser son prix.

Finalement, pour réussir un processus de négociation, il est essentiel d’établir vos attentes de façon précise. À quel point voulez-vous acheter cette propriété? Quel prix êtes-vous réellement prêt à payer? Si vos limites sont claires, vous serez en mesure de mener des négociations plus efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *